gauche


gauche

gauche [ goʃ ] adj. et n.
• v. 1225; o. i., p.-ê. de gauchir
I
1Qui est de travers, qui présente une déviation. dévié, oblique, tordu. Table, planche gauche. Spécialt Math. Figure géométrique, courbe gauche, qui n'est pas contenue dans un plan (ex. l'hélice). Quadrilatère gauche, dont les sommets ne sont pas coplanaires. Droites gauches, non coplanaires deux à deux. Surface gauche : surface réglée non développable.
2(Personnes) Dépourvu de grâce, d'adresse, d'assurance. balourd, empoté, emprunté, godiche, inhabile, lourdaud, maladroit, malhabile, nigaud, pataud. « Il se sentait fort gauche dans ce rôle de mentor » (Martin du Gard). Par ext. Geste gauche, maladroit ou disgracieux. Manières gauches. Attitude, air gauche, gêné et mal à l'aise. ⇒ contraint, embarrassé.
II(1471; a remplacé senestre) Cour.
1(En parlant de la main) Qui est situé du côté du cœur, parce que cette main est ordinairement malhabile, gauche (I, 2o). Par ext. Se dit du côté où est la main gauche (opposé à droit). Main, bras, œil gauche. N. m. Le poing gauche. Crochet, direct du gauche.
Loc. À main gauche : du côté gauche. — Vx Être né du côté gauche, hors mariage. Mariage de la main gauche : union libre, concubinage. — Fig. Se lever du pied gauche : être de mauvaise humeur, mal commencer la journée. Tu t'es encore levé du pied gauche.
Par anal. (en parlant des choses orientées qui ont un avant et un arrière, ou un sens défini) Qui est du côté correspondant au côté gauche d'une personne orientée de même manière. Flanc gauche d'une armée. Côté gauche d'un navire. bâbord. Aile gauche d'un château, d'une voiture. Rive gauche (de la Seine).Chim. Acide tartrique gauche. lévogyre.
Par ext. (en parlant d'une partie d'une chose) Qui est du côté gauche dans le champ visuel de l'observateur. Le côté gauche de la chaussée, de la scène (cf. Côté jardin). Habiter au troisième étage du côté gauche, ellipt au troisième gauche.
(1672; trad. de l'angl.) Polit. Se dit dans une assemblée délibérante du côté situé à main gauche du président. Le centre gauche, composé des centristes les plus proches des positions de gauche.
2 N. f. LA GAUCHE : orientation de l'espace correspondant au côté gauche d'une personne, et par anal. d'une chose. S'asseoir à la gauche de qqn. À ma gauche, sur notre gauche. La file de gauche. Loc. fam. Jusqu'à la gauche : complètement. Affaire compliquée « que les journaux surent exploiter jusqu'à la gauche » (Cendrars). Partie, côté d'une chose qu'un observateur voit à sa gauche.
Loc. adv. À GAUCHE : du côté gauche, sur la gauche. Au fond à gauche. Prenez la première rue à gauche. Tourner à gauche. Faire aller un cheval à gauche. dia. Milit. Demi-tour à gauche, gauche ! Loc. prép. À gauche de l'escalier. Fig. Passer l'arme à gauche. mourir. Mettre de l'argent à gauche, de côté, en le dissimulant; épargner. Math. Limite à gauche (d'une fonction). Intervalle fermé à gauche. Suite bornée à gauche, bornée inférieurement. — De gauche à droite. À droite et à gauche. « Lucas tournait la tête à droite et à gauche ainsi qu'un dindon inquiet » (Mac Orlan). Fig. De tous les côtés, de toute part. De droite et de gauche : de tous côtés.
III N. f. (1791) LA GAUCHE : les membres d'une assemblée politique qui siègent à la gauche du président et professent des idées avancées, progressistes. La fraction de l'opinion que représentent ces membres de l'assemblée. « Si la gauche fait une politique de droite, ce n'est plus la gauche » (Beauvoir). Gouvernement, politique de gauche. Partis de gauche. Union de la gauche, des partis de gauche. Elle est plutôt de gauche. Presse de gauche. Radicaux de gauche. La gauche caviar. La gauche américaine ( démocrate, libéral) , anglaise ( travailliste) . Extrême gauche : partie de la gauche dont les opinions sont les plus avancées ( gauchiste) . — Vieilli, au plur. Les partis de gauche. Le bloc, le cartel des gauches. Loc. Être à gauche, de gauche : avoir des opinions de gauche. ⇒aussi gauchisant. Voter à gauche. ⊗ CONTR. 1. Droit, 1. plan. Adroit, habile. — Dextre, 2. droit. — Droite.

gauche adjectif (de gauchir) Qui n'est pas droit, ou plan, du fait d'une torsion volontaire ou accidentelle : Une planche légèrement gauche. Qui est maladroit, malhabile, emprunté : Un geste gauche. Se dit de toute partie du corps qui, pour un individu, est située du côté de son cœur : L'œil gauche. Se dit de ce qui, pour quelqu'un qui regarde devant lui, qui suit un chemin, qui descend un cours d'eau, est situé vers son côté gauche : Rouler sur la partie gauche de l'autoroute. Chimie Synonyme de lévogyre. Mathématiques Se dit d'une courbe, d'une ligne polygonale, etc., qui n'est pas contenue dans un plan de l'espace affine En (n ≥ 3). ● gauche (expressions) adjectif (de gauchir) Surface gauche, surface engendrée par une droite, mais non développable sur un plan, tel un paraboloïde. Gauche !, a remplacé bâbord !dans les ordres à la barre à roue. ● gauche (synonymes) adjectif (de gauchir) Qui n'est pas droit, ou plan, du fait d'une torsion...
Synonymes :
Contraires :
Qui est maladroit, malhabile, emprunté
Synonymes :
- embarrassé
- empêtré
- empoté (familier)
- gêné
- godiche (familier)
- gourde (familier)
- manchot (familier)
Contraires :
Se dit de toute partie du corps qui, pour un...
Contraires :
Synonymes :
- Chimie. lévogyre
Contraires :
- Chimie. dextrogyre ● gauche nom masculin En sports, pied ou poing gauche. Défaut de planéité d'une pièce mécanique ou autre (bielle, tôle, grille, etc.). ● gauche nom féminin Côté gauche d'une personne, partie gauche d'un objet, d'une surface, etc. : Ne pas reconnaître sa droite de sa gauche. Ensemble des groupements et partis politiques qui professent des opinions progressistes, par opposition à la droite. (À l'Assemblée, les représentants de ces partis siègent à la gauche du président.) En boxe, poing, main gauche. ● gauche (synonymes) nom masculin En sports, pied ou poing gauche.
Contraires :
gauche (expressions) nom féminin Familier. Avoir de l'argent à gauche, avoir de l'argent de côté. Extrême gauche, ensemble des mouvements situés à gauche des partis communiste et socialiste, récusant la démocratie parlementaire libérale et prônant la révolution totale. Familier. Jusqu'à la gauche, complètement, à fond : Il est compromis jusqu'à la gauche dans cette affaire. Voie de gauche, régime d'exploitation des lignes à voie unique, dans lequel les trains, à la traversée des gares de croisement, prennent toujours la voie de gauche (par opposition au régime de la voie directe). ● gauche (synonymes) nom féminin Côté gauche d'une personne, partie gauche d'un objet, d'une surface...
Contraires :

gauche
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Qui n'est pas plan; déformé. Cadre, poutre gauche.
n. m. Pièce qui a du gauche.
|| GEOM Dont tous les points ne sont pas contenus dans le même plan. L'hélice est une courbe gauche.
Surface gauche, engendrée par une droite, non développable sur un plan.
d2./d Fig. Qui manque d'aisance, d'adresse. Un garçon timide et gauche. Des manières gauches. Un style gauche. Syn. embarrassé, malhabile. Ant. gracieux, habile.
rII./r adj. Qui est situé du côté du corps de l'homme où se trouve le coeur. La main gauche. Le pied, l'oeil gauche.
n. m. Frapper du gauche, du poing gauche, en boxe.
Loc. fig. Se lever du pied gauche: s'éveiller de mauvaise humeur.
|| Se dit du côté correspondant au côté gauche d'un être ou d'une chose conçue comme ayant face et dos, avant et arrière. L'aile gauche d'un bâtiment, celle qui est à main gauche pour une personne adossée à la façade. L'aile gauche d'une armée. Côté gauche d'un bateau: bâbord.
|| Qui est situé du côté de la main gauche, pour un observateur tourné dans une direction déterminée. La rive gauche d'un fleuve, celle qui est à main gauche en descendant le courant. Ant. droit.
rIII/r n. f. La gauche.
d1./d Le côté gauche. Sur la gauche, à votre gauche, vous voyez la mairie.
Jusqu'à la gauche: jusqu'à l'extrême limite, complètement.
|| Loc. adv. à gauche: du côté gauche, à main gauche. Tournez à gauche.
d2./d Ensemble des partis et des citoyens désireux de changements politiques et sociaux en faveur des classes sociales les plus modestes.
|| Loc. De gauche, à gauche. Il est plutôt de gauche. L'extrême gauche.

I.
⇒GAUCHE1, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — 1. [En parlant d'un organe, d'une partie du corps] Situé du côté du cœur. Bras, épaule, sein gauche. Le vaste manteau capitulaire — en soie blanche, avec une épée rouge, à la poignée en fleur de lys, brodée sur le côté gauche de la poitrine — des chevaliers de l'ordre de Santiago (MONTHERL., Maître Sant., 1947, I, p. 597) :
1. Je n'admets pas qu'un simple lieutenant se permette de contredire son général. Marollier, face au général, le petit doigt de la main gauche sur la couture du pantalon, la main droite à la tempe. — Vous avez raison, mon général! vous avez raison!
FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, III, 17, p. 70.
Loc. adv. vieillie. À (sa) main gauche. À (sa) gauche. Ma nouvelle chambre, la seconde à main gauche, était située dans un rez-de-chaussée surélevé (BILLY, Introïbo, 1939, p. 32). À côté d'elle (à sa main gauche) se tient une sœur, la tierce, que le spectateur ne voit que de dos (MONTHERL., Port-Royal, 1954, p. 971).
Locutions
a) [P. allus. à Évangile St Matthieu VI, 2, 3] V. droit1 I A 1 loc.
b) [P. allus. à Évangile St Matthieu V, 39; St Luc VI, 29] :
2. ... tu t'imagines peut-être que nous [Juifs] ne sommes pas capables de rendre le bien pour le mal, de dire : « aimez-vous les uns les autres », et de tendre la joue gauche quand nous avons été frappés sur la joue droite, ce qui nous arrive plus souvent qu'à n'importe qui!
DUHAMEL, Terre promise, 1934, p. 157.
2. En partic.
a) Emploi péj.
) Main gauche. V. droit1 ex. 5.
Vieilli. [P. réf. au fait que, pendant la cérémonie nuptiale, un noble épousant une roturière donnait à celle-ci la main gauche, lui déniant ainsi, à elle-même, ainsi qu'à ses enfants, toute prétention à son propre rang]. Mariage de la main gauche; épouser qqn de la main gauche. (Contracter) mariage avec une personne de condition inférieure à la sienne. Il faut (...) me rendre si nécessaire à cette grande dame (...) qu'elle se résolve (...) à épouser de la main gauche le petit médecin de campagne disgracié par la nature (STENDHAL, Lamiel, 1842, p. 78). Tom n'ignorait pas la facilité du mariage allemand dit de la main gauche, mariage légitime d'ailleurs (SUE, Myst. Paris, t. 1, 1842, p. 159).
P. ext. [Main gauche en tant que symbole des relations, des alliances illégitimes] Le chevalier. — (...) une vieille amie de M. de Lauzun? Le comte. — Justement. Je crois même que, par elle, nous donnons tant soit peu la main gauche aux Biror (DUMAS père, Mariage sous Louis XV, 1841, I, 1, p. 127). En vérité, madame de Gueldre avait mal placé le trésor de son amour (...) il est croyable que les femmes n'ont pas toujours la main gauche heureuse (A. FRANCE, Vie littér., 1892, p. 272). Protection due à la faveur d'une main gauche (MONTESQUIOU, Mém., t. 1, 1921, p. 117).
Loc. adj. ou adv. usuelle. De la main gauche. (D'une manière) illégitime. Neveu de la main gauche. M. Alexandre, avant son départ, avait glissé dans l'oreille de tante Blanchard que sa locataire n'était comtesse que de la main gauche, et de Port-Haliguen à Quiberon pas un caillou du chemin qui n'eût ramassé la calomnie, pour la repasser plus sale à la pierre voisine (A. DAUDET, Pte paroisse, 1895, p. 161) :
3. ... voilà la petite belle-sœur de X... qui décampe et va loger dans un hôtel de la rue Grange-Batelière, pour coucher avec un obscur comédien (...) qui ne peut même pas lui donner l'hospitalité qu'on donne à une épouse de la main gauche.
GONCOURT, Journal, 1882, p. 201.
Rem. Loc. du côté gauche, synon. de la précédente. Je compris plus tard que cette phrase de ma tante du côté gauche signifiait autre chose (BOURGET, Physiol. am. mod., 1890, p. 24)
) Pied gauche.
Se lever du pied gauche (au fig.). Se lever de mauvaise humeur; mal commencer sa journée :
4. Ce Tirésias conseille à la reine tout ce qui peut lui causer du tort. Faites ci... faites ça... elle lui raconte ses rêves, elle lui demande s'il faut se lever du pied droit ou du pied gauche; et il la mène par le bout du nez...
COCTEAU, Machine infer., 1934, I, p. 38.
b) Emploi mélioratif. [Main, pied gauche en tant qu'instruments de la chance] La jeune femme coupa, en personne superstitieuse, de la main gauche. Mais il faut dire que sa droite était occupée par le gobelet qu'elle portait à ses lèvres (BENOIT, Atlant., 1919, p. 198) :
5. J'attaque les escaliers du pied gauche, je touche les ronds de soleil, je casse les pommes au lieu de les couper. Aussi mon père est mort à l'extrême vieillesse, mes chevaux ont gagné aux courses, j'ai eu Lia.
GIRAUDOUX, Sodome, 1943, II, 2, p. 104.
ARM. Partir du pied gauche. Amorcer du bon pied le pas cadencé. Le chaud et le froid me traversaient d'un coup, comme lorsqu'on entend battre le pas de charge et qu'on part du pied gauche (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 373). Les croisés et grognards de tous les pays bouclaient leur sac et partaient du pied gauche. « En avant », disent les sergents (ALAIN, Propos, 1935, p. 1279).
Au fig. Partir du bon pied, résolument, avec courage :
6. ... ensuite, étant repartis du pied gauche, [ils] avaient traversé les moraines du Dugué, (...) s'étaient reposés en buvant bouteille au bouchon de Roquelaure, entre Marviouse et Tarvigny; puis, arpentant de nouveau pechs et combes, avaient vu se lever le soleil, au-dessous de l'étang des Aroupes, sous Quadors...
CLADEL, Ompdrailles, 1879, p. 157.
3. P. méton. Qui concerne le côté gauche du corps ou d'un organe (cf. estomac C 1). Les lésions congénitales occupent le plus souvent le cœur droit, les lésions acquises, le cœur gauche (CADET DE GASSICOURT, Mal. enf., t. 2, 1880-84, p. 3, 4). Toute la sensibilité corporelle droite doit être centralisée en direction du cerveau gauche, tandis que le côté gauche a sa projection sur le cerveau droit (A. TOMATIS, L'Oreille et le lang., Paris, éd. du Seuil, 1978, p. 152).
ARM., SPORTS. Faire tête droite, tête gauche. Tourner la tête d'un mouvement brusque vers la droite ou vers la gauche, généralement pour saluer. Le soir, je fais de la gymnastique suédoise dans mon lit : tête droite, tête gauche, saluts, torsions de cou. La première fois, ma femme a cru que je devenais fou (RENARD, Journal, 1908, p. 1167) :
7. La manière de faire tête droite et tête gauche, (...) d'ajuster et de relever l'arme au commandement, c'est l'affaire d'un ou deux mois avec de la bonne volonté.
ERCKM.-CHATR., Conscrit 1813, 1864, p. 79.
4. Emploi subst. p. ell. du déterminé
a) Subst. masc., SPORTS (boxe). Gauche. Poing gauche. Crochet, direct du gauche. Pan, pan, aussi sec, mon poing dans chaque œil, et toc, mon gauche dans le creux de l'estomac, total, voilà le gros par terre, sans dire ouf (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 19).
b) Subst. fém. (La) Gauche (infra II A).
B. — P. ext. [En parlant d'un objet p. réf. à un observateur] Qui correspond au côté gauche de l'observateur.
1. [L'observateur est orienté de la même façon que l'objet] De ce palier on se rendait directement dans l'aile droite ou dans l'aile gauche du château par une galerie qui y venait aboutir (G. LEROUX, Myst. ch. jaune, 1907, p. 77). À quel moment de la journée le papier avait-il pu être glissé dans sa poche, dans la poche gauche de son veston? (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p. 14) :
8. L'histoire montre que la tranquillité de la France sur sa frontière de l'Est, a cessé le jour où les petits États allemands de la rive gauche du Rhin ont perdu leur indépendance et ont été absorbés par la Prusse avide et hostile.
JOFFRE, Mém., t. 2, 1931, p. 374.
Aile gauche d'une armée (v. aile ex. 29) et subst. p. ell. du déterminé : la gauche. Je gagnai la région à l'est de Keren, où notre brigade, jointe à une division hindoue, formait la gauche du dispositif allié (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p. 147).
SPORTS. Ailier gauche. V. ailier ex. 3.
2. [L'observateur regarde de face l'objet] Fragment du volet gauche d'un triptyque (DU BOS, Journal, 1928, p. 134). Sur le côté gauche de la scène, en avant, haute et large fenêtre, donnant peu de lumière (MARTIN DU G., Taciturne, 1932, I, p. 1245).
En partic., POL. [P. réf. au président qui lui fait face] Centre gauche d'une assemblée parlementaire (cf. centre I C), aile gauche d'une formation (v. aile ex. 34).
C. — CHIM. Synon. de lévogyre. Les corps à molécules symétriques, comme le chlorate de soude (...) se déposent ordinairement en cristaux dissymétriques droits et gauches mélangés (P. CURIE, Sym. phén. phys., 1894, p. 136). V. droit1 ex. 4.
II. — Subst. fém.
A. — [P. ell. de main]
1. Main gauche :
9. Busch, qui, d'un mouvement inconscient et tendre, roulait toujours le rubis dans sa main droite, tendit la gauche...
ZOLA, Argent, 1891, p. 21.
2. Poing gauche (v. aussi supra I A 4 a). Cf. droit1 II A 2 et estomaquer A.
B. — Côté de la main gauche. Cf. droit1 II B. Voisin, trottoir de gauche. Peu à peu le défilé s'ordonne, la cohue s'organise. La droite est réservée aux entrants, la gauche aux sortants (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 60) :
10. Ces deux pistes sonores [du sillon d'un disque stéréo], pour restituer la gauche et la droite d'un orchestre, par exemple, doivent être diffusées par deux haut-parleurs et l'auditeur se placera à égale distance de chacun d'eux.
Disque Fr., 1963, p. 9.
Loc. prépositives. À (la) gauche de, sur la gauche de. J'ai retrouvé, sur la gauche de l'étang de Châlais que l'on a environné de murs, un autre étang plus petit, situé au milieu des bois (DELÉCLUZE, Journal, 1825, p. 204). Le long du mur, à gauche de l'entrée, s'alignaient les établis (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p. 1600) :
11. ... une Madeleine oignant les pieds du Christ. Elle est à l'extrême gauche du tableau. Au coin d'une table, le Christ qui mange, en compagnie de trois disciples, du pain et quelques poissons. Un donateur, agenouillé dans le coin de droite, fait pendant à la Madeleine.
GIDE, Journal, 1907, p. 236.
P. méton. [En parlant de qqn qui se déplace] Tenir sa gauche. Emprunter le côté gauche (d'une route, d'un chemin, etc.) :
12. Sans perdre une minute, ils se mirent en chasse [à la poursuite de leur argent] (...). Leur coup d'œil promené autour d'eux était comme un coup de balai chassant en éventail l'ordure du pavé. La Guillaumette tenait sa droite, Croquebol tenait sa gauche, et ils avançaient par saccades, avec d'étranges sautillements de crapauds hémiplégiques.
COURTELINE, Train 8 h 47, 1888, 2e part., 9, p. 198.
C. — POL. Côté gauche de l'hémicycle d'une assemblée parlementaire. À ces mots fatidiques, une secousse électrique se propagea sur tous les bancs; les applaudissements éclatèrent à l'extrême gauche (VOGÜÉ, Morts, 1899, p. 198). L'interpellateur était un jeune radical socialiste qui n'avait pu trouver de fauteuil dans les travées de gauche et qui l'attaquait de la droite (GIRAUDOUX, Bella, 1926, p. 147).
P. méton. L'ensemble des parlementaires qui y siègent; les idées, les partis (traditionnellement progressistes) qu'ils représentent, l'opinion publique qui les soutient (cf. droit1 II C p. méton. et gauchisme ex.). Voilà le point où cette goutte de la « Nouvelle Vague » appelée Philippe [Sollers] nous donnera peu de satisfaction, à nous qui avons pris parti et à qui le destin de la nation importe. Être de gauche, c'est pour lui s'opposer à sa famille, à son milieu (MAURIAC, Bloc-notes, 1958, p. 38). Ma résolution était prise. Contraindre l'Assemblée Nationale à me donner raison contre l'extrême-gauche marxiste, c'est à quoi je voulais aboutir (DE GAULLE, Mém. de guerre, 1959, p. 275) :
13. Il est clair que tu es et que tu seras attaqué par toute la presse de gauche. Mais la presse de droite ne te défendra pas, tu l'as très bien senti, parce que tu n'es pas un cas dont elle peut tirer parti.
DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p. 228.
SYNT. Gauche anticléricale, constitutionnelle, sénatoriale; gauche travailliste; gauche européenne; parti de gauche; opposition de gauche; extrémiste, intellectuel, politicien de gauche; représentant de la gauche; regroupement de la gauche.
Union de la Gauche. Ensemble des partis de gauche — socialistes, communistes, mouvement des radicaux de gauche — signataires du Programme Commun du 26 juin 1972. La rupture de l'union de la gauche en septembre 1977 (L'express, 24, 28 sept. 1979, n° 1472, p. 114).
Au plur., vieilli. Les gauches. Les partis de gauche, les formations politiques ou syndicales de gauche. Des formations plus souples que les partis proprement dits (Rassemblement des gauches républicaines notamment), ont obtenu des succès électoraux (VEDEL, Droit constit., 1949, p. 417) :
14. Aux élections de 1885, (...) deux cents députés de droite furent élus. Comme au 16 mai, l'union des gauches se forma contre l'union des droites...
BAINVILLE, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 241.
Cartel des gauches (cf. cartel2 B 2). Coalition qui se forma lors des élections législatives du 11 mai 1924 et qui comprenait la gauche radicale, le groupe radical et radical-socialiste, les républicains socialistes et les socialistes S.F.I.O. (cf. Lar. encyclop.). Elle [la Ligue de l'Enseignement] a toujours mené un combat ardent pour la laïcité (ainsi, sous le gouvernement du Cartel des gauches en 1924, pour l'introduction des lois scolaires « républicaines » dans les départements recouvrés) (MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 83).
D. — Loc. adv.
1. À gauche, (et plus rare) sur la gauche. Du côté de la main gauche. Appuyer, doubler, obliquer, prendre à gauche. Mâtho conjectura que, pour se rendre au palais d'Hamilcar, ils devaient prendre sur la gauche (FLAUB., Salammbô, t. 1, 1863, p. 75). Mon chien me quitte, il va m'attendre au coin du premier chemin qui tourne à gauche vers la garrigue. C'est par là que nous prendrons, il le sait bien (GUÉHENNO, Journal « Révol. », 1937, p. 57). V. droit ex. 9 :
15. ... je vis, avec surprise et bonheur, que les cristaux hémièdres à droite déviaient à droite, que les cristaux hémièdres à gauche déviaient à gauche le plan de polarisation.
PASTEUR, Annales chim. et phys., 1848, p. 456.
Emploi péj. [P. oppos. à à droite : à la place d'honneur] :
16. Les ames, après la mort, se rendaient dans un carrefour, d'où partaient deux chemins, l'un à droite et l'autre à gauche; le premier conduisait à l'élysée et le second au tartare. Ceux qui avaient obtenu un arrêt favorable, passaient à droite, et les coupables à gauche.
DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 508.
ARM. Emploi subst. masc. Mouvement, rotation vers la gauche (cf. droit1 II D 2 en partic.). C'est la droite qui engagera la bataille. Dès qu' (...) elle aura enlevé la redoute (...), elle fera un à gauche, marchera sur le flanc des Russes (DUMAS père, Napoléon, 1831, III, 4, p. 66).
POL. Être, voter à gauche. André Harris, Nivernais, fils de professeur, chevelu, est volubile, un tantinet gouailleur et ne se cache pas de voter à gauche (L'Est Républicain, 24 janv. 1980).
Fig., fam. et pop. :
a) Avoir, mettre (de l'argent) à gauche. Avoir, mettre (de l'argent) de côté; avoir, faire (des économies). Avec une entreprise comme celle-là, vous devez avoir pas mal d'argent à gauche (QUENEAU, Pierrot, 1942, p. 38). J'ai mis un peu de fric à gauche, mais pas assez pour vivre de mes rentes. D'ailleurs tous les six mois une dévaluation m'en croque la moitié (H. BAZIN, Lève-toi et marche, 1952, p. 103).
P. anal. Tout le monde a eu de ces amis malplaisants à vivre, mais dont on est sûr, que l'on met « à gauche » pour ainsi parler, contre le malheur (TOULET, Almanach, 1920, p. 82).
b) Passer l'arme à gauche. Mourir (cf. arme II D). Voici le blessé, ou plutôt le défunt, car le garçon me paraît avoir passé l'arme à gauche (...). Oui, sa dernière garde est montée (FEUILLET, Bellah, 1850, p. 77). Il aimait bien mademoiselle, cela l'embêtait sérieusement de lui voir passer l'arme à gauche, comme il le disait dans la cuisine (ZOLA, Page amour, 1878, p. 1067).
2. [Avec un déterm. poss.] À (sur) ma (ta, sa, notre, votre, leur) gauche. C'était (...) l'archidiacre. Il avait à sa gauche le sous-chantre et à sa droite le chantre armé du bâton de son office (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 398). Sur le fort, l'assaut est livré par vagues successives, (...) tantôt directement face aux parapets, tantôt en obliquant sur notre gauche, entre le cimetière et le fort (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p. 86). À notre gauche, la bibliothèque Sainte-Geneviève, avec ses murs pleins, couverts d'inscriptions (...). Au fond, l'église royale de Saint-Étienne-du-Mont (A. FRANCE, Vie fleur, 1922, p. 432).
3. À gauche et à droite, de gauche et de droite. De tous côtés, de part et d'autre (cf. droit1 II D 4). Cet animal, il regardait à gauche et à droite comme s'il nous flairait (COLETTE, Sido, 1929, p. 164). Six jurés flanquent de gauche et de droite les trois juges (GIDE, Journal, 1930, p. 1016) :
17. ... ils cherchaient des fissures dans l'invivable. Dégringolant la pente neigeuse, ballotés de gauche et de droite par la charge et la fatigue...
ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 137.
4. De gauche à droite, de la gauche vers la droite (cf. droit1 II D 5). Les lois de Solon étaient écrites par lignes alternant de droite à gauche puis de gauche à droite, semblables à la marche du laboureur (BENDA, Fr. byz., 1945, p. 47). Un volumen, de treize mètres de long déroulé sur le mur où la loi était copiée de la gauche vers la droite en quarante-deux colonnes (L'Hist. et ses méth., 1961, p. 570).
5. Jusqu'à la gauche. Totalement, absolument (cf. emmerder B 1 a). — (...) je sais si ça va (...) si Monsieur a du vague à l'âme (...) Bonsoir chérie (...) Chérie jusqu'à la gauche! (H. BAZIN, Huile sur feu, 1954, p. 88, 89) :
18. Le capitaine continuait :
— Qu'est-ce qui m'a bâti un brigadier comme ça! Vous n'avez pas honte, de laisser votre peloton dans un état pareil? Ce n'est pas une chambre, c'est un fumier; une truie n'y trouverait pas ses petits! (...). Vous serez consigné jusqu'à la gauche! Vous entendez bien, n'est-ce pas? jusqu'à la gauche! (...). C'était son mot, ce « jusqu'à la gauche », une expression de caserne qui ne signifiait pas grand'chose, mais impliquait évidemment en lui une idée confuse d'éloignement, personnifiait l'éternité en son imagination vague de vieil ivrogne.
COURTELINE, Train 8 h 47, Jusqu'à la gauche, 1888, I, p. 161.
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. a) 1471 la main gaulche (A. N. JJ 197, f° 82 r° ds GDF. Compl.); b) 1549 subst. la gauche (EST.); c) 1936 boxe direct du gauche (QUEM. DDL t. 6); 2. ca. 1500 costé gauche (PH. DE COMMYNES, Mémoires, éd. J. Calmette, t. 3, p. 184); 3. 1790 pol. (MIRABEAU, Discours du 21 oct., ds BRUNOT t. 9, p. 769). Mot dont l'orig. n'est pas éclaircie et son essor au XVe s. (remplaçant senestre) reste difficile à expliquer (v. DEAF s.v., col. 388-389 sqq.). Bbg. Archit. 1972, p. 26. - CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 518. - GOHIN 1903, p. 349. - Néol. et énonciation : analyse d'un corpus. Langages. Paris. 1974, t. 8, p. 84. - SAIN. Sources t. 1 1972 [1925] p. 187; t. 3 1972 [1930] p. 12, 404. - SOULIÉ (M.). La Droite et la gauche. Vie Lang. 1969, pp. 49-50. - VARDAR (B.). Struct. fondamentale du vocab. soc. et pol. en France. Istanbul, 1973, p. 242. - WOLL (D.). Zur Etymologie und Wortgeschichte von frz. gauche. Rom. Forsch. 1971, t. 83, pp. 182-200.
II.
⇒GAUCHE2, adj.
Qui s'écarte d'une norme.
A. — [En parlant d'un objet]
1. Qui est dévié, de travers par rapport à une ligne ou à un plan de référence. Ce morceau de bois est gauche (Ac. 1835, 1878). Bayonne ne tarda pas à nous apparaître sous la forme d'un tas de tuiles écrasées avec un clocher gauche et trapu (GAUTIER, Tra los montes, 1843, p. 14). Pour rendre une plaque coulée plus mince il faut se garder de l'user sur les deux faces. Elle sortirait gauche du feu (Al. BRONGNIART, Arts céram., t. 2, 1844, p. 294).
Au fig., vieilli. Mauvais, inconfortable :
1. Quelles n'étaient pas mes tribulations (...) de me voir placé (...) entre nos ennemis, qui s'apprêtaient à m'étouffer, et les harassements de tous les miens, de mes ministres mêmes, qui me poussaient à me jeter dans les bras de ces mêmes ennemis!... et j'étais obligé de faire bonne contenance dans une si gauche posture...
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 20.
Emploi subst. masc., vieilli. Déviation par rapport à une ligne ou à un plan de référence. [Quand on pèse] du bois fissuré ou gauche, on ne peut évaluer ni le nombre des fissures ni les vides laissés par le gauche dans le stérage (Al. BRONGNIART, Arts céram., t. 1, 1884, p. 220).
Loc. fig. et fam., rare. Il y a du gauche. Il y a un problème. Tout de suite, en chuchotant, il me prévint qu'il y avait du gauche (...) que des racontars avaient jeté le trouble dans le palais (LA VARENDE, Lettres à j. prince, 1955, p. 154).
2. MATHÉMATIQUES
Courbe gauche. Courbe dont tous les points ne sont pas dans le même plan. L'hélice est une courbe gauche, c'est-à-dire non plane (HADAMARD, Géom. plane, 1921, p. 272). Signalons (...) les célèbres formules sur la courbure et la torsion des courbes gauches découvertes indépendamment par F. Frenet et J.-A. Serret en 1847 et 1851 (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 1, 1961, p. 45).
Surface gauche. Surface réglée non développable. À côté du cintrage des contreplaqués plans (...) il est possible d'envisager la fabrication de panneaux présentant des surfaces courbes ou gauches (CAMPREDON, Bois, 1948, p. 138) :
2. Un géomètre, sans doute, lirait facilement ce système de lignes et de surfaces « gauches » et le résumerait en peu de signes, par une relation de quelques grandeurs, car le propre de l'intelligence est d'en finir avec l'infini et d'exterminer la répétition.
VALÉRY, Variété V, 1944, p. 14.
B. — 1. [En parlant d'une pers.]
a) [De son aspect extérieur, de sa silhouette] Qui est lourd, dépourvu de grâce. Elle faisait pour lui partie du paysage, elle en était l'âme errante et la vie incarnée dans cette forme un peu gauche de fillette sans hanches (LORRAIN, Sens. et souv., 1895, p. 203). Cf. disgracieux, en partic.
b) [De son comportement] Qui est maladroit, mal assuré, emprunté.
) [Gauche qualifie la pers.] Je m'étais fait, comme j'avais pu, quelques idées sur la sottise des femmes. Près d'elle, ce soir-là, ce fut moi qui me parus gauche et stupide (GIDE, Immor., 1902, p. 376). V. balbutiant ex. 1.
♦ [Ce qui est gauche dans la pers. est spécifié par un compl.] Il se peut que, timide, inexpérimenté, gauche dans vos allures, vous soyez ferme et honorable dans vos intentions (TOEPFFER, Nouv. genev., 1839, p. 234). Melchior était un grand et robuste garçon, (...) hardi de cœur, gauche de manières (SAND, Melchior, 1853, p. 237).
) [Gauche qualifie un attribut, une attitude de la pers.] Il vint à elle d'un air gauche et timide. — Écoutez-moi, dit-il avec effort, j'ai quelque chose à vous dire (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p. 427). Il a marché longtemps encore, à grands pas lourds, avec parfois un geste gauche de son bras tendu. Comme il a froid! (BERNANOS, M. Ouine, 1943, p. 1434) :
3. Poil de Carotte hésite, le temps de se convaincre que les mots ne lui viennent pas, puis, la mine tout à coup confuse, le dos rond, l'attitude apparemment gauche et penaude, il va chercher sa casquette entre ses jambes, l'en retire aplatie (...) et lentement (...) il enfouit sa tête simiesque dans la doublure ouatée, sans dire un mot.
RENARD, Poil de Carotte, 1894, p. 141.
SYNT. Démarche, pas, sourire gauche; doigts, membres gauches; empressement gauche; façons, manières, prévenances gauches.
2. [En parlant de manifestations de l'activité intellectuelle ou artistique] Qui est maladroit, lourd, mal venu. Il est indispensable (...) de connaître les formes rythmiques qu'on doit généralement éviter, comme étant vulgaires ou gauches, boiteuses ou heurtées (E. DURAND, Traité harm., s. d., p. 81). Il suffirait de ce petit tableau de pauvre apparence, de mise en scène nulle, de couleur terne, de facture discrète et presque gauche, pour établir à tout jamais la grandeur d'un homme (FROMENTIN, Maîtres autrefois, 1876, p. 355) :
4. Christophe était gêné pour entamer l'entretien. Après deux ou trois phrases gauches sur des sujets indifférents, il se jeta, avec une brusquerie un peu brutale, dans la question qui lui tenait au cœur.
ROLLAND, J.-Chr., Adolesc., 1905, p. 245.
SYNT. Écriture, style gauche; caricature, commentaire, étude, mélodie, sculpture gauche; plaisanterie, réponse gauche.
Loc. impers., vieilli. Il est gauche de. Il est maladroit de. C'est à cause du rang unique qu'il occupe en Italie, qu'il était si gauche de lui conseiller de venir à Paris (STENDHAL, Rossini, 1823, p. 190). Amélie était seule, j'ai senti quelque embarras du tête-à-tête où je me trouvais engagé tout à fait malgré moi; mais il eût été gauche et inconvenant de ne pas faire bonne contenance (DELÉCLUZE, Journal, 1826, p. 316).
Emploi subst.
[P. ell. du déterminé.] Une personne gauche. Un gauche qui opère comme si on l'avait amputé du bras droit (L'Auto, 16 juin 1933, p. 41 ds A.O. GRUBB, Fr. sp. neol., 1937, p. 41).
Au masc. Synon. de gaucherie. Les jeunes gens (...) sont arrivés (...) ce qui est incroyable c'est la musique qu'ils ont chantée. Elle est d'une platitude et d'un gauche inimaginables (STENDHAL, Mém. touriste, t. 3, 1838, p. 164).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1225 guauche « mal tourné, mal fait, de travers » (PÉAN GATINEAU, St Martin, éd. W. Söderhjelm, 2413); b) 1676 géom. (FÉLIBIEN, p. 606); c) 1890 archit. appareil réglé gauche (DG); 2. 1660 « maladroit » (OUDIN Curiositez). Mot dont l'orig. n'est pas éclaircie. Un rattachement à la famille de l'a. b. frq. walkan « fouler » (v. gauchir) n'est pas à exclure, mais il reste peu convaincant (v. FEW t. 17, p. 559b; DEAF s.v., col. 388-389 sqq.).
STAT. Gauche1 et 2. Fréq. abs. littér. : 12 837. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 10 425, b) 17 560; XXe s. : a) 16 871, b) 17 638.

gauche [goʃ] adj. et n.
ÉTYM. V. 1225, guauche; « de travers », adv., XIVe; orig. incert. p.-ê. de gauchir ou plus probablt, selon P. Guiraud, du gallo-roman valgicus, du lat. valgus (→ Gauchir). — REM. Gauche remplace senestre à partir du XVe s., au sens II., pour des raisons inconnues.
———
I
1 (1580). Techn. Choses. Qui est de travers, qui présente une déviation. || Une règle toute gauche. Dévié, oblique, tordu. || Table, planche gauche.N. m. (1930). || Le gauche d'une surface.
(1676). Géom. || Courbe gauche. || L'hélice est une courbe gauche. || Quadrilatère gauche, dont tous les côtés ne sont pas dans le même plan. || Surface gauche : surface réglée non développable.
Fig. Vx. Mal bâti, mal conçu.
1 Je trouve ce raisonnement un peu gauche (…)
Mme de Sévigné, Lettres, 924, 1683.
2 (1660). Personnes. Qui s'y prend de travers. Inhabile, maladroit, malhabile. || Il est gauche dans tout ce qu'il fait. Balourd, emmanché, empaillé, empoté, emprunté, godiche, lourdaud, nigaud, pataud. || Un grand garçon un peu gauche. Dadais, flandrin.Par ext. || Geste gauche, maladroit ou disgracieux. || La langue de cet écrivain est gauche, lourde, embarrassée (cit. 22).Manières gauches. || Attitude, air gauche, gêné et mal à l'aise. Contraint, embarrassé, empêché, piteux, provincial, timide; → Déplaire, cit. 10.
2 (…) sa taille est assez gauche, sa beauté, très médiocre, et son esprit des plus communs.
Molière, l'Avare, IV, 3.
3 Il était très grand de taille, et gauche au-delà de tout. Il bégayait, ou, du moins, zurait en parlant.
Sainte-Beuve, Correspondance, 1232, 22 août 1841.
4 Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid !
Baudelaire, les Fleurs du mal, Spleen et Idéal, « L'albatros ».
5 Il se sentait fort gauche dans ce rôle de mentor.
Martin du Gard, les Thibault, t. IX, p. 87.
N. m. (Fin XVIIe). Vx. Ce qu'il y a de gauche, d'embarrassé dans le maintien, les manières. Gaucherie.
6 La nouvelle comtesse de Mailly avait apporté tout le gauche de sa province, dont, faute d'esprit, elle ne put se défaire.
Saint-Simon, Mémoires, III, 55, in Littré.
Loc. (1601). Vx. À gauche : de travers. || Un jugement à gauche (→ Envers, cit. 5).
———
II (1471; a remplacé senestre, vx). Cour.
1 (À cause de la maladresse fréquente de cette main, chez les droitiers). || Main gauche : main qui est située du même côté que le cœur.Côté gauche : côté où est la main gauche (opposé à 2. droit). || Le cœur est du côté gauche et le foie du côté droit (→ Changer, cit. 11).Qui est situé du côté gauche, par rapport au regard de l'observateur. || Cuisse gauche, bras gauche. — ☑ Loc. (1865). À main gauche : du côté gauche.
7 Vous trouverez (…) sous la grande armoire à main gauche, une provision de papier, de plumes et d'encre (…)
Laclos, les Liaisons dangereuses, Lettre LXXIII.
Allus. évang. Quand tu fais l'aumône (cit. 2), que ta main gauche ne sache pas ce que fait ta main droite.
(1680). Mariage de la main gauche : union libre, concubinage; autrefois, Mariage qu'un noble contractait avec une femme d'une condition inférieure, à qui il donnait, pendant la cérémonie nuptiale, la main gauche au lieu de la main droite.
8 (…) la princesse de la Trémouille épouse un comte d'Ochtensilbourg, qui est le plus riche et le plus honnête homme du monde : vous connaissez ce nom-là; sa naissance est un peu équivoque; sa mère était de la main gauche; toute l'Allemagne soupire de l'outrage qu'on fait à l'écusson de la bonne Tarente (…)
Mme de Sévigné, Lettres, 804, 3 mai 1680.
N. m. (déb. XXe). Boxe. || Le gauche : le poing gauche. || Un crochet (cit. 2) du gauche. || Soigne ton gauche !
8.1 Avant qu'il ne soit remis, mon gauche le secoue, puis toute une série, qui me fait jouir autant qu'il souffre.
Jean Prévost, Plaisirs des sports, p. 86.
Le pied gauche. || Boiter (cit. 3) du pied gauche. || Partir du pied gauche. — ☑ Loc. fig. Se lever du pied gauche : se lever du mauvais pied; être mal à son aise, de mauvaise humeur.N. m. (football). Coup donné du pied gauche.
2 (En parlant des choses orientées, qui ont un avant et un arrière, ou un sens défini). Qui est du côté correspondant au côté gauche d'une personne orientée de même manière. || Le côté gauche du pied. || Ventricule gauche du cœur (→ Artériel, cit. 1). || Aile (cit. 31) gauche, flanc gauche d'une armée (→ Couvrir, cit. 31). || Arrière gauche, demi gauche, ailier gauche d'une équipe de football. || Aile gauche d'un bâtiment. || Côté gauche d'un navire. Bâbord. || Aile, phare gauche d'une voiture. || Rive gauche d'un fleuve (par rapport au sens du courant). → Bravache (cit. 2).
Chim. || Acide tartrique gauche. Lévogyre.
3 (En parlant d'une partie d'une chose). Qui est du côté gauche dans le champ visuel de l'observateur. || La partie gauche d'un tableau, d'une carte postale. || Le battant gauche d'une porte. || Le côté gauche de la chaussée.
(1672; trad. de l'angl.). Spécialt (dans une assemblée délibérante). Qui est du côté situé à main gauche du président (→ ci-dessous, III.). || Centre gauche : la partie de l'hémicycle où siègent les membres du centre les plus près de la gauche.
4 N. f. (1538). || La gauche : orientation de l'espace correspondant au côté gauche d'une personne et, par anal., d'une chose. || S'asseoir à la gauche de qqn. || Il les mettra à sa gauche (→ Droite, cit. 4.1). || À ma gauche (→ Carré, cit. 5), sur notre gauche (→ Blockhaus, cit. 1). || Le trottoir de gauche.La gauche d'une équipe, d'une armée (→ Couper, cit. 34). — ☑ Loc. fig. (1181). Jusqu'à la gauche : complètement ( Jusque). || Il est endetté jusqu'à la gauche. || Il a été possédé jusqu'à la gauche.
Partie, côté d'une chose qu'un observateur voit à sa gauche. || Poussez la virgule de trois chiffres vers la gauche. || La gauche de la chaussée. || Ne roulez pas sur la gauche !
9 Des centaines d'automobiles passaient de front en tenant la gauche comme en Angleterre. Il me parut voir au loin sur la droite, mais ce n'est pas certain, une sorte d'agitation poussiéreuse et lumineuse qui pouvait être le passage d'autos en sens inverse.
Henri Michaux, La nuit remue, p. 26.
5 Loc. a (1538). Loc. adv. À gauche : du côté gauche, sur la gauche. Milit. || Demi-tour à gauche. Gauche ! Mar. || À gauche. Bâbord.En France, l'alliance se porte à gauche. || Première rue à gauche. || Marcher, rouler, tourner à gauche. || Doubler à gauche. || Laisser une marge à gauche en écrivant.Loc. prép. À gauche de l'escalier (→ Col, cit. 4).
10 Moi, qui le plus souvent voyage pour mon plaisir, s'il fait laid à droite, je prends à gauche.
Montaigne, Essais, III, IX.
(1832). Fig. Passer l'arme à gauche. Mourir.
11 Les crânes sont les six maîtres d'armes à qui j'ai fait passer l'arme à gauche — Cela veut dire tuer, n'est-ce pas ? — Nous disons ça comme ça, reprit-il avec la même innocence (…)
A. de Vigny, Stello, XXIII.
Mettre de l'argent à gauche, de côté, en le dissimulant (→ pop. Planquer).
11.1 (…) je pourrai même mettre de l'argent à gauche pour quand je serai vieux.
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 110.
Math. || À gauche : dans un intervalle dont les valeurs sont inférieures à la valeur prise comme référence (du côté gauche dans la représentation graphique sur un axe horizontal; s'oppose à à droite). || Limite à gauche (d'une fonction). || Intervalle fermé à gauche. || Suite bornée à gauche (syn. : bornée inférieurement).
b (En corrélation avec droite). || Écrire de gauche à droite. || Se dandiner de droite à gauche (→ Affliger, cit. 7). || Aller à droite et à gauche (→ Biaiser, cit. 1). || Tourner la tête à droite (cit. 6) et à gauche. || Cardinal qui donne des bénédictions à droite et à gauche (→ Camail, cit. 1).Fig. De tous côtés, de toute part. Emprunter à droite et à gauche (→ Arlequin, cit. 5). || Faire des sourires, des civilités à droite et à gauche (→ Caresser, cit. 18).
12 (…) j'ai déambulé plutôt de droite à gauche tout le long de la route (…)
Céline, Voyage au bout de la nuit, p. 450.
13 Tout le monde saluait la patronne avec une jovialité mêlée de respect et elle dispensait des saluts à droite et à gauche, comme une souveraine au fond de sa calèche (…)
J. Green, Léviathan, I, III.
Maison flanquée (1. Flanquer, cit. 4) d'hôtels de droite et de gauche.Par ext.De droite et de gauche : de tous côtés. || Venir, accourir de droite et de gauche (→ 2. Droit, II., cit. 5).
14 Et elle se mit à courir de droite et de gauche, cherchant son sac à main qu'elle avait avec elle, la veille.
J. Green, Adrienne Mesurat, III, V.
———
III N. f. (1791). || La gauche.
1 Les membres d'une assemblée politique qui siègent à la gauche du président et professent des idées avancées, progressistes.REM. En 1789, les royalistes s'étant placés ostensiblement à la droite du président, les partisans de la Révolution se placèrent à gauche et la tradition maintint cette disposition. — La fraction de l'opinion publique que représentent ces membres de l'assemblée. || Progrès, recul de la gauche aux dernières élections. || Concession de la droite à la gauche (→ 1. Être, cit. 29). || Opposition de gauche (→ Derechef, cit. 2); majorité de gauche. || Gouvernement, politique de gauche. || Député, écrivain, homme de gauche. || Être de gauche. || Union de la gauche. || Une gauche socialiste, réformiste. || La gauche socialo-communiste. || Une gauche révolutionnaire. || La gauche d'un parti, ceux de ses adhérents qui professent les opinions les plus progressistes.Extrême gauche : partie de la gauche dont les opinions sont les plus avancées. Gauchiste. || Journal, feuille (cit. 12) d'extrême gauche.
15 Il est difficile cette fois aux libellistes de dire qu'il y a un concert entre « la droite » de l'Assemblée et une partie de « la gauche ».
L'Ami des patriotes, XLI, t. II, p. 298, 27 août 1791, in Brunot, Hist. de la langue franç., t. IX, p. 769.
16 Lorsqu'on me demande si la coupure entre partis de droite et partis de gauche, hommes de droite et hommes de gauche, a encore un sens, la première idée qui me vient est que l'homme qui pose cette question n'est certainement pas un homme de gauche.
Alain, Propos, déc. 1930, Droite et gauche.
17 « Moi je me charge de retrouver les camarades du P. C. Mais il y a les autres, les socialistes, les radicaux, tous les types plus ou moins vaguement “de gauche”, les sympathisants comme toi ». Schneider a un sourire froid : « Les mous ». — « Disons : les tièdes ».
Sartre, la Mort dans l'âme, p. 241.
18 — Si la gauche fait une politique de droite, ce n'est plus la gauche, dit Henri.
S. de Beauvoir, les Mandarins, VII, p. 384.
2 N. f. pl. Hist. Les partis de gauche. || Rassemblement, union des gauches. → Front populaire.
19 La dispersion de ces gauches naissantes, et qui semblent s'opposer les unes aux autres vous rassure (…)
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 159.
3 Loc. À gauche, de gauche, se dit d'une personne qui a des opinions de gauche. || Il est plus à gauche que son frère, très à gauche. || Elle est plutôt de gauche. aussi Gauchiste.
CONTR. (De I., 1.) 1. Droit, plan. — (De I., 2.) Adroit, agile, habile. — (De II.) Dextre, 2. droit. — (De III.) Droite.
DÉR. Gauchement, gaucher, gaucherie, gauchiser, gauchisme, gauchiste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gauche — GAUCHE. adj. de tout genre. Qui est opposé au droit, & se dit dans l homme du costé où la rate est située, qui est reputé le moins noble, & qui est ordinairement le plus foible. Le costé gauche. la main gauche. le pied gauche. l oeil gauche. l… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gauche — can refer to many things: * Gauche (Scheme implementation), an implementation of the Scheme programming language. * In stereochemistry, gauche refers a specific conformer. Gauche Effect hinders bond rotation. * A style of Western fencing using… …   Wikipedia

  • gauche — Gauche, Com. signifie senestre, Laeuus, laeua, Sinister, sinistra. Main gauche, Sinistra manus. A gauche, En allant à gauche, Vers la gauche, Sinistrorsum …   Thresor de la langue françoyse

  • gauche´ly — gauche «gohsh», adjective. lacking grace or tact; awkward; clumsy: »His backhand is considered gauche (Newsweek). SYNONYM(S): gawky, maladroit. ╂[< Middle French gauche left; ( …   Useful english dictionary

  • gauche — gauche; gauche·ly; gauche·ness; …   English syllables

  • Gauche — (g[=o]sh), n. [F.] 1. Left handed; hence, awkward; clumsy. [1913 Webster] 2. (Geom.) Winding; twisted; warped; applied to curves and surfaces. [1913 Webster] 3. Lacking grace and perceptivity in social situations; crude; tactless; socially inept …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Gauche [3] — Gauche (fr., spr. Gohsch), links; à la gauche auf der linken Seite. Daher Gaucherie (spr. Goschrie), linkisches Benehmen …   Pierer's Universal-Lexikon

  • gauche — [ go:ʃ; frz. = links, linkisch, schief]; Abk.: g: veraltete Bez. für die systematisch als ↑ synklinal zu benennende Konformation. Bei Makromolekülen bedeutet gauche, dass die Kettenbindungen Winkel von 60 ° miteinander bilden, vgl. Kinken …   Universal-Lexikon

  • gauche — [gəuʃ US gouʃ] adj [Date: 1700 1800; : French; Origin: left, left handed ] doing or saying wrong or impolite things, especially because you do not know the right way to behave ▪ It would be gauche to mention the price. >gaucheness n [U] …   Dictionary of contemporary English

  • gauche — awkward, tactless, 1751 (Chesterfield), from Fr. gauche left (15c., replacing O.Fr. senestre in that sense), originally awkward, awry, from M.Fr. gauchir turn aside, swerve, from O.Fr. gaucher trample, reel, walk clumsily, from Frankish *welkan… …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.